In Lebanon

No matter where he is, an Antonine monk always remembers his mission: to constantly remind the people that they are on a journey, a pilgrimage towards the Kingdom.
From the already established monasteries that are places for prayer and common fraternal life, the Antonine monks start their journey and embark in their mission, not only in all Lebanese regions, but they also go beyond the borders of the country.
Most of the monasteries of the Antonine Order were built or expanded by the monks themselves, as it shows in the documents preserved in the Historical Archives of the Order. As for the distribution of the monasteries among different regions, this constitutes a clear indicator of the objectives of the Order and its religious mission.


Association Justice et Miséricorde (AJEM)
(Fondé en 1996)

 

L’Association Justice et Miséricorde (AJEM) est une organisation non gouvernementale (ONG) libanaise à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle, créée en 1996 à l’initiative d’un groupe de travailleurs sociaux formé par le P. Hady Aya, religieux Antonin. L'AJEM s’occupe principalement du respect des droits humains, de la lutte contre la torture et autres traitements inhumains, cruels et dégradants, et travaille pour l’abolition de la peine de mort.
Elle œuvre principalement en faveur du respect des droits des prisonniers, mais aussi des usagers de drogue, des HSH (des Hommes ayant des rapports sexuels avec des Hommes), des réfugiés et demandeurs d’asile, des malades et porteurs du virus du SIDA... Elle intervient également auprès des familles des personnes dont elle s’occupe.
Autorisée par le décret ministériel n°5/98 du 14 janvier 1998 qui fut renouvelé le 6 juillet 2006 sous le numéro 342/AD, puis amendé le 29 Septembre 2008 sous le numéro 1174, l’AJEM intervient notamment au sein même de la prison centrale de Roumieh qui compte, en 2011, environ 4 700 personnes incarcérées, et ce, depuis que les ONG ont été autorisées à y pénétrer. Elle dispose ainsi d’une expérience solide au Liban en ce qui concerne le travail médico-psycho-social et juridique en milieu carcéral.
Sans discrimination aucune quant à l’appartenance confessionnelle, communautaire, ethnique ou nationale des bénéficiaires, l’AJEM s’attache à la promotion des droits des personnes vulnérables, s’emploie à favoriser leur réinsertion sociale et professionnelle, œuvre à l’amélioration des conditions de détention et veille à l’application des principes promulgués par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
 

http://ajemlb.org

Maison d’accueil : Face à la Prison Centrale
Roumieh - LIBAN

Tel: 01 90 15 60 - 01 90 15 70

Centre Aramta, 5ème étage
Antélias - LIBAN
BP: 250 94 212
Tel: 04 41 06 48
E: info@ajemlb.org