Au Liban

Là où il se trouve, de par sa vie et son ministère, le moine Antonin garde en mémoire sa mission : de rappeler constamment au peuple de Dieu qu'il est en marche, en pèlerinage vers le Royaume.
A partir des monastères fondés, lieux de prière et de vie fraternelle, les moines antonins partent en mission non seulement dans toutes les régions du Liban mais aussi au-delà des frontières du Pays.
La plupart des monastères de l'Ordre Antonin Maronite ont été ainsi construits, ou élargis, par les moines eux-mêmes, comme cela est rapporté dans les différents documents conservés dans les Archives Historiques de l'Ordre. Quant à la répartition de ces monastères dans les différentes régions, elle constitue un indice évident relatif aux objectifs de l'Ordre et de sa mission religieuse.

Autres

Liens
 

Site Ordre Antonin Maronite
www.antonins.org

Université Antonine
www.upa.edu.lb

Site Ordre Antonin Maronite
www.antonins.org

Université Antonine
www.upa.edu.lb

Site Ordre Antonin Maronite
www.antonins.org

Université Antonine
www.upa.edu.lb

   Conseil Général

Conseil Général

de l’Ordre Antonin Maronite

2017 – 2023

 

P. Abbé Maroun ABOU JAOUDE

Supérieur Général

P. Antoine AOUKAR

1er Assistant et Vicaire Général

P. Maroun BOU RAHAL

2ème Assistant Général

P. Nader NADER

3ème Assistant Général

P. Joseph BOU RAAD

4ème Assistant Général

 

 

P. Ghassan NASR

Secrétaire Général

F. Antoine SALIBA

Econome Général

 

P. Maged MAROUN


Procureur Général auprès du Saint-Siège

   Liste des Supérieurs Généraux

P. Abbé Sleimam El Hage Mechmchani (1700-1712)

P. Abbé Atallah Kreiker (1712-1722)

P. Abbé Boutros Ataya (1722-1732)

P. Abbé Semaan Aarid (1732-1742)

P. Abbé Ibrahim Assaf (1742-1745)

P. Abbé Semaan Aarid (1745-1748)

P. Abbé Ibrahim Assaf (1748-1755)

P. Abbé Semaan Aarid (1755-1763)

P. Abbé Ibrahim Aoun (1763-1769)

P. Abbé Martinos El Hage Boutros (1769-1773)

P. Abbé Touma Midlej (1773-1776)

P. Abbé Martinos El Hage Boutros (1776-1783)

P. Abbé Assaf Abou Jaoudé (1783-1786)

P. Abbé Martinos El Hage Boutros (1786-1789)

P. Abbé Ibrahim Aoun (1789-1792)

P. Abbé Toubia Aoun (1792-1798)

P. Abbé Martinos El Hage Boutros (1798-1801)

P. Abbé Mattia Jabbour (1801-1804)

P. Abbé Toubia Aoun (1804-1807)

P. Abbé Nicola Nasr Baskintawi (1807-1810)

P. Abbé Youssef Ghobril Chababi (1810-1815)

P. Abbé Genadios Lotfi Bkassini (1815-1818)

P. Abbé Selwanos Abou Jaoude (1818-1821)

P. Abbé Genadios Lotfi Bkassini (1821-1824)

P. Abbé Boulos Hammani (1824-1827)

P. Abbé Ibrahim Nasr Baskintawi (1827-1833)

P. Abbé Boulos Hammani (1833-1836)

P. Abbé Ibrahim Nasr Baskintawi (1836-1842)

P. Abbé Chaoul El Asmar (1842-1850)

P. Abbé Philippos El Hage Boutros (1850-1854)

P. Abbé Boutros Tayyah Ghaziri (1854-1859)

P. Abbé Philippos El Hage Boutros (1859-1862)

P. Abbé Youssef Labaki Baabdati (1862-1866)

P. Abbé Yachoua Mkarzel Chababi (1866-1869)

P. Abbé Youssef Labaki Baabdati (1869-1874)

P. Abbé Spiridon Obeid Aramouni (1874-1877)

P. Abbé Semaan Kassab Ballouni (1877-1901)

P. Abbé Emmanuel Obaid Baabdati (1901-1913)

P. Abbé Bernardos Ghobaira Ghaziri (1913-1922)

P. Abbé Youssef El Khoury Aramouni (1922-38)

P. Abbé Ironimos Khaïrallah (1938-1948)

P. Abbé Boutros Letayf (1948-1951)

P. Abbé Chaaya El Asmar (1951-1957)

P. Abbé Maroun Harica (1957-1969)

P. Abbé Raphaël Letayf (1969-1975)

P. Abbé Mekhael Abou Fadel (1975-1981)

P. Abbé Elias Atallah (1981-1987)

P. Abbé Boulos Tannouri (1987-1993)

P. Abbé Hanna Slim (1993-1999)

P. Abbé Simon Atallah (1999-2005)

P. Abbé Boulos Tannouri (2005-2011)

P. Abbé Daoud Reaidy (2011-...)

 

       
   Devenir Antonin

Depuis les origines du christianisme, des hommes et des femmes ont choisi de quitter la vie ordinaire de tout chrétien pour être davantage disponibles à Dieu et vivre tout orientés vers le Père, à la manière du Christ.

Ce sont des hommes ou des femmes passionnés de Dieu et du monde dans lequel ils vivent.

Ils ont ressenti un appel à vivre totalement pour Dieu. Ils choisissent d’y répondre en mettant leurs pas dans ceux du Christ et en se laissant transformer par l’Evangile. Comme le Christ et avec lui, ils veulent vivre pour toujours chastes, pauvres et obéissants à Dieu. Comme le Christ, ils s’efforcent de vivre la fraternité entre eux et avec les autres.

Comme pour toute vocation, médite la Parole de Dieu, laisse-toi interroger par elle, par ton histoire personnelle, tes rencontres ou événements marquants, etc.

- Essaie de préciser les raisons qui te font envisager la vie religieuse.

- Partage tes questions et ta recherche avec un adulte chrétien en qui tu as confiance : laïc, prêtre, religieuse.

- Prends contact avec le Service Diocésain des Vocations (SDV), qui t’aidera dans ta recherche.

- Devenir religieux ou religieuse demande plusieurs années de formation pour approfondir ce qu’est la consécration religieuse, la mission, la vie communautaire, pour construire des bases solides (humaines, bibliques, spirituelles, etc.) sur lesquelles pourra s’édifier peu à peu ta manière propre et communautaire de suivre le Christ dans la vie religieuse.

- Les religieux peuvent être frères ou prêtres.

 

Les signes d'une vocation à la vie religieuse

« Vous êtes à l'âge de la générosité... Ayez le courage de vivre l'Évangile et l'audace de le proclamer... L'Église vous fait confiance, je tiens à vous le dire ! » - (Benoît XVI, Veillée de prière avec les jeunes, Paris, 12 septembre 2008)

 

Il y a une et plusieurs vocations

Une seule

Par l'unique baptême, tous les chrétiens sont appelés à suivre le chemin de Jésus Christ. Cette Bonne Nouvelle est destinée à tous.

Plusieurs

L'Évangile est vécu de bien des manières selon les situations et les personnes. Il y a Marie et Joseph, Pierre et Paul, la Samaritaine et Zachée... Il y a les mains des serviteurs, la parole et le geste du témoin, le silence et le travail du contemplatif... qu'ils soient mariés ou célibataires, diacres, prêtres, religieux, vivant seuls ou en communauté.

 

Comment Dieu suscite-t-il le désir de lui donner sa vie ?

Dans la liberté

Les Évangiles montrent Jésus guérir, enseigner en parabole et inviter quelques-uns à le suivre plus particulièrement : « Viens suis-moi », « si tu veux», « celui qui voudra », « quiconque voudra être mon disciple »... Cet appel, parfois bouleversant, laisse cependant à chacun la liberté de répondre dans un don de soi qui l'engage tout entier.

Par des témoins

Cet appel de Dieu passe par des personnes, des paroisses, des communautés, des ordres religieux, présences visibles et tangibles de l'Église.

 

La spécificité de la vie religieuse

Un grand désir

Être saisi par Dieu peut conduire à tout quitter pour suivre Jésus. Mais répondre ainsi à l'appel de Dieu n'est pas un « sacrifice » qui nous détruit. La vocation à la vie religieuse est un appel à être, à être davantage ce que nous sommes profondément. Des êtres crées pour « louer, respecter et servir Dieu notre Seigneur. » (Exercices Spirituels)

 

En rupture avec ce monde

La vie religieuse est un don de soi radical. Cette ouverture à Dieu et au monde se traduit par des vœux de pauvreté, chasteté et obéissance, dans une vie et des actes qui témoignent de la folie de Dieu et non de la sagesse de ce monde.

 

Les signes de l'appel de Dieu

La paix intérieure

Cette paix reçue est le premier signe à prendre en compte. D'ailleurs la première parole de Jésus après la résurrection est « La paix soit avec vous ».

Une joie profonde

Cette allégresse est celle qu'éprouvaient les disciples d'Emmaüs en remontant vers Jérusalem, pour annoncer à leurs compagnons qu'ils avaient vu le Seigneur ressuscité.

Un amour des pauvres

Celui que Dieu appelle à son service éprouve de la compassion envers ceux qui souffrent, les pauvres, les étrangers ceux qui ne connaissent pas le Seigneur Jésus.

Un zèle apostolique

L'élan reçu de Dieu pousse à vivre la rencontre avec les autres et à s'engager au service de la mission du Christ. Comme Marie-Madeleine que Jésus ressuscité a envoyée vers les apôtres : «Va vers mes frères...»

 

Pour y voir plus clair

Me demander

« Quel feu sacré brûle en moi ? Au fond, qu'est-ce que j'ai envie de vivre ? La manière avec laquelle je cherche à suivre le Christ aujourd'hui, est-elle pour moi un chemin de vie ? Est-ce que je désire Le suivre davantage ? »

Être accompagné

S'ouvrir à une personne en qui j'ai confiance et qui a suffisamment de liberté à mon égard pour m'aider à avancer tout en respectant mon chemin. Il peut être trop tôt pour décider, mais il n'est pas trop tôt pour en parler à quelqu'un.

Rencontrer

Aller séjourner dans des communautés religieuses pour mieux les connaître de l'intérieur, me rendre compte par moi-même.

Vivre une retraite

Si la Parole du Seigneur réjouit profondément mon cœur, ce sera pour moi une confirmation importante. La retraite va aussi clarifier mes intentions et elle peut m'aider à choisir selon le cœur de Dieu.

 

Etapes de formation pour devenir religieux (se).

Pas à pas, nous construisons notre vie par les choix auxquels nous consentons. Devenir religieux, c’est entrer dans une famille et nécessite de prendre le temps de franchir diverses étapes.

Discerner, connaître, se former, s’engager, faire profession religieuse.

 

Discerner si le désir qui m’habite est bien une réponse à l’appel du Seigneur. L’Eglise en particulier par les Services Diocésains des Vocations, mais aussi les mouvements, les congrégations religieuses… offre des lieux de prière, de réflexion de partage pour vivre ce temps de réflexion. Ce discernement va durer tout au long du cheminement.

 

Connaître les différentes vocations dans l’Eglise et la vocation particulière de la vie religieuse. Les affinités perçues au plan des spiritualités et des manières de vivre aident à prendre contact avec certaines Congrégations pour les connaître et approfondir où le Seigneur appelle. Durant cette période un lien avec un accompagnateur est important.

 

Prendre contact avec une Congrégation, il s’agira alors de se connaître et de voir si une vie ensemble est possible et si cela correspond à l’appel du Seigneur. Chaque Congrégation a ses spécificités mais toutes selon le Droit Canon propose :

- un temps de pré-noviciat, ou postulat

- un temps de noviciat

- une profession temporaire

- une profession définitive Tout ceci dure plusieurs années.