Au Liban

Là où il se trouve, de par sa vie et son ministère, le moine Antonin garde en mémoire sa mission : de rappeler constamment au peuple de Dieu qu'il est en marche, en pèlerinage vers le Royaume.
A partir des monastères fondés, lieux de prière et de vie fraternelle, les moines antonins partent en mission non seulement dans toutes les régions du Liban mais aussi au-delà des frontières du Pays.
La plupart des monastères de l'Ordre Antonin Maronite ont été ainsi construits, ou élargis, par les moines eux-mêmes, comme cela est rapporté dans les différents documents conservés dans les Archives Historiques de l'Ordre. Quant à la répartition de ces monastères dans les différentes régions, elle constitue un indice évident relatif aux objectifs de l'Ordre et de sa mission religieuse.

Saint Elie    Monastère Saint Elie
(Fondé en 1851, fête patronale le 20 Juillet)

 

L'Ordre a entrepris la reconstruction du monastère Saint Elie, dans le Haut-Metn, après avoir été déserté depuis 1930. Il est actuellement la maison des frères Antonins étudiants au Liban. Marquée par le dynamisme des jeunes qui la constituent, cette communauté a relancé la mission pastorale du monastère au service de la communauté chrétienne du village et de la région.

Collaborant étroitement avec le Monastère et la Paroisse Saint Elie à Kornayel, la Communauté travaille à raviver l’esprit de convivialité et de dialogue inter-communautaire.

 

El-Kneissi