Au Liban

Là où il se trouve, de par sa vie et son ministère, le moine Antonin garde en mémoire sa mission : de rappeler constamment au peuple de Dieu qu'il est en marche, en pèlerinage vers le Royaume.
A partir des monastères fondés, lieux de prière et de vie fraternelle, les moines antonins partent en mission non seulement dans toutes les régions du Liban mais aussi au-delà des frontières du Pays.
La plupart des monastères de l'Ordre Antonin Maronite ont été ainsi construits, ou élargis, par les moines eux-mêmes, comme cela est rapporté dans les différents documents conservés dans les Archives Historiques de l'Ordre. Quant à la répartition de ces monastères dans les différentes régions, elle constitue un indice évident relatif aux objectifs de l'Ordre et de sa mission religieuse.

Saint Georges    Monastère Saint Georges
(Fondé en 1740, Fêtes patronales le 23 avril)

 

 

Avant d’être détruit par une voiture piégée le 13 novembre 1985, la Communauté de ce Monastère s’occupait d’agriculture et rendait des services pastoraux dans le voisinage, tout en ouvrant les portes de son école gratuite à des étudiants en difficultés financières.

 

Dbayeh