Au Liban

Là où il se trouve, de par sa vie et son ministère, le moine Antonin garde en mémoire sa mission : de rappeler constamment au peuple de Dieu qu'il est en marche, en pèlerinage vers le Royaume.
A partir des monastères fondés, lieux de prière et de vie fraternelle, les moines antonins partent en mission non seulement dans toutes les régions du Liban mais aussi au-delà des frontières du Pays.
La plupart des monastères de l'Ordre Antonin Maronite ont été ainsi construits, ou élargis, par les moines eux-mêmes, comme cela est rapporté dans les différents documents conservés dans les Archives Historiques de l'Ordre. Quant à la répartition de ces monastères dans les différentes régions, elle constitue un indice évident relatif aux objectifs de l'Ordre et de sa mission religieuse.

Monastère Saint Jean    Siège estival du Supériorat Général
(Fondé en 1748, fête patronale le 24 Juin)

 

Dans ce monastère plusieurs fois détruit et saccagé au cours des émeutes et guerres successives du Liban, notamment pendant la dernière guerre, un moine, Elie Loutfallah, est tombé victime des bombardements et deux autres antonins sont portés disparus, PP. Albert CHERFAN et Sleiman ABI KHALIL.

Ce monastère, « ancré » sur les vestiges phéniciens, romains et byzantins, constituant un site archéologique précieux, est le siège estival de la Maison Généralice. Il a été majestueusement reconstruit pour retrouver sa beauté d’antan et permettre la relance de ses activités artistiques, culturelles et de son accueil pastoral..

 

Beit Mery - Metn
Tel: 04/870080 - 871213 - 871214
Fax: 04/871438